BOUGEZ !

Evènement à venir :

 

La solidarité du monde du cheval prend de l’ampleur !

Depuis plusieurs mois déjà, Le monde du cheval témoigne d’une solidarité exemplaire pour notre combat contre l’implantation d’une décharge de produits toxiques en plein cœur des haras de l’Orne. Conscients du risque d’une telle installation dans ce berceau, Terres d’Elevage ancestrales, les responsables de la filière équine n’ont eu de cesse de se mobiliser pour cette cause juste.

Souvenez-vous de l’appel en faveur de la préservation de ces terres d’excellence lors des réunions de courses les 19 et 20 octobre 2013 depuis les hippodromes d’Auteuil, de Caen et du Pin, quel bel élan de solidarité !

Souvenez-vous de la course événement le 22 septembre 2012, à l’hippodrome de Longchamp, qui porta le nom de Prix de la Sauvegarde des Terres de Nonant-Le-Pin. France Galop décidant alors de s’engager aux côtés des deux associations, Nonant Environnement et l’Association de Sauvegarde des Terres d’Elevage.

Votre solidarité, votre engagement à nos côtés, c’est notre énergie et notre espoir de gagner ce combat !

 Aujourd’hui, c’est ARQANA qui nous témoigne son soutien. Elle organise ainsi le 6 décembre à Deauville un tirage au sort de saillies à ½ tarif ainsi qu’une vente aux enchères de treize saillies d’étalons particulièrement recherchés dans le cadre de la Vente d’Elevage de Décembre.

 

Une mobilisation le 27 avril à Nonant-le-Pin pour faire valoir une cause juste : La vocation de l’Orne, c’est le cheval, pas les déchets

Communiqué de presse

Nonant-le-Pin, le 23 avril 2013Les Associations Nonant Environnement et Sauvegarde des Terres d’Elevage organisent le 27 avril à 14h à Nonant-le-Pin, un rassemblement de tous ceux qui refusent de voir les terres d’élevage autour de Nonant-le-Pin se transformer en dépotoir de la France et de l’Europe.

« Informer, débattre et manifester notre opposition » sera au programme de ce rassemblement qui sera animé par Thierry Ardisson.

Informer …. Il est faux de dire que l’Etat ne peut plus rien. Se retrancher derrière le jugement du Tribunal Administratif de 2011, c’est comme s’abriter sous un arbre qui perd ses feuilles : les actions en justice et les rapports scientifiques accablants se succèdent et font progressivement la lumière sur ce dossier.

C’est ainsi que les actions juridiques engagées au Tribunal Administratif puis au Conseil d’Etat et les actions à venir au civil et au pénal finiront par stopper le projet de GDE.

Et pendant ce temps, le Préfet agit comme le porte-parole zélé de l’industriel. Comment interpréter autrement son refus systématique de prise en compte des études nouvelles qui alertent sur les dangers de ce projet. S’imagine-t-il dissoudre les dangers sur l’environnement, la santé et les activités socio-économiques avoisinantes dans la décision du Tribunal Administratif ?

Quant au monde politique, il redoute l’éventualité du dédommagement que l’industriel GDE pourrait demander à l’Etat. Pourtant l’ensemble des éléments scientifiques, économiques et juridiques que nous avons apportés constituent de réelles marges de négociation pour l’Etat.

Débattre … L’Etat a une solution pour faire la lumière sur ce dossier. C’est le moratoire dont la demande a été votée à l’unanimité par le Conseil Régional de Basse-Normandie le 14 février dernier. Pourquoi ne le fait-il pas ? Nous poserons la question au cours de ce rassemblement.

Si le gouvernement et les élus locaux et nationaux ne prennent pas leur responsabilité, nous allons vers un scandale d’Etat. Et nous accumulons suffisamment de preuves pour en faire un scandale durable.

Manifester notre opposition… La mobilisation ne cèdera pas. Les camions n’entreront pas. Il serait inadmissible de voir le Préfet envoyer des gendarmes pour déloger des chevaux et protéger des déchets.

Réunion publique d’information à Argentan le 9 février

 

Manifestation à Alençon le 12 octobre à 14h. Rendez-vous rond-point de la Pyramide

Rassemblement à partir de 12h30 pour décorer les véhicules et former le cortège.

Lieu : ferme du Londeau, D438 fin des quatre voies avant Alençon en venant de Sées.

Soyons nombreux, en tracteurs, camions de chevaux, voitures, à pied… !

N’hésitez pas à nous contacter par mail (via la rubrique « Contact » du site) si vous avez des questions concernant cette manifestation.

Réunions passées, pour rappel:

– jeudi 13 septembre à Sées au moins 350 personnes étaient présentes.

– samedi 28 juillet, opération escargot entre le Pin-au-Haras et Nonant-le-Pin: plus de 800 personnes présentes, 220 véhicules, 4 kms de file d’attente…un vrai succès populaire!

– le jeudi 12 juillet à Gacé: 350 personnes présentes

– le jeudi 5 juillet à Moulins sur Orne: 80 personnes présentes

– le jeudi 28 juin au Bourg St Léonard: 300 personnes présentes

– le jeudi 21 juin au Merlerault: 500 personnes présentes

– le vendredi 15 juin à la mairie de Courménil: 250 personnes présentes

– le vendredi 8 juin à la mairie d’Exmes: 50 personnes présentes

– le mercredi 23 mai au Pin-au-Haras: 450 personnes présentes

soit près de 2000 habitants de la région directement sensibilisés en 7 semaines, et 800 mobilisés sur le terrain fin juillet!

 

Pour revoir quelques unes des interventions les plus remarquées, CLIQUEZ ICI s’il vous plaît.

La réunion de Gacé en images:

[nggallery id=2]

La manifestation du 28 juillet en vidéo: Non à GDE!

La manifestation du 10 septembre en images: les élus rejoignent la lutte et sont solidaires:

GDE 10 09 12_ Les élus rejoignent la lutte et sont solidaires from Corinne Malignac on Vimeo.